logo de la BnF logo de la BnF
Médailles et Antiques de la Bibliothèque nationale de France
 
Désignation générale : 

cratère en calice

"Ulysse invoquant les mânes de Tirésias et jugement de Pâris"

Création / Exécution : 

Peintre de Dolon (attribué par Hauser)
Italie, Basilicate, Métaponte (lieu de création)
390 av JC (vers)

Epoque/Style/Mouvement : 

lucanien à figures rouges

Lieu de découverte : 
Date de découverte : 
1843
Matières et techniques : 

argile (figures rouges)

Mesures : 

H. 48.4 cm, D. 49.8 cm

Description : 

face A :
Assis sur un amas de rochers, on reconnaît le héros homérique, Ulysse, à la barbe et à la chevelure brune et frisée, représenté ici de trois quart, dans une nudité héroïque, vêtu d'une simple étoffe de tissu, et chaussé de bottines, particulièrement détaillées. Un glaive ensanglanté à la main, il vient de sacrifier un bélier et un mouton dont les têtes gisent dans la fosse à ses pieds, afin d'invoquer les mânes du divin Tirésias. Ce rituel, nommé nekuia en grec ancien, et rapporté dans le chant XI de l'Odyssée, consistait à invoquer les morts, au moyen d'un sacrifice sanglant. La tête aveugle de Tirésias, à la barbe et aux cheveux rehaussés de blanc, apparait au ras du sol, à l'endroit du sacrifice, et au pied d'Ulysse, sortant du royaume des morts. Tirésias lui révélera que lui et ses compagnons aborderont à l'île du Soleil, et qu'ils ne devront pas toucher à son bétail, s'ils veulent pouvoir rentrer chez eux. Le héros est entouré de deux de ses compagnons (Eurylochos et Périmède ?) : tous deux également nus, l'un coiffé d'un pilos, et d'une chlamyde, s'appuie sur son bâton, le bras droit derrière le dos, l'autre, un pan de tissus couvrant son bras gauche, s'appuie également sur son bâton, en arrière, le bras droit plié au-dessus de sa tête. Il tient aussi un glaive dans sa main droite. Tous deux sont chaussés de sandales.

face B :
Habillé en chasseur (bonnet phrygien orné d'un griffon, bottines, et lance), et accompagné de son chien, on reconnaît au centre le prince troyen Pâris, assis sur un rocher non représenté. Face à lui, Hermès lui tend son caducée, le désignant ainsi arbitre d'un fameux concours de beauté, devant départager les déesses Héra, Athéna et Aphrodite. Elles apparaissent de part et d'autre du héros : à gauche, Héra au miroir, et Athéna à la fontaine, ses armes à terre ; à droite, Aphrodite arrangeant son voile, tandis que Érôs lui tient le poignet, qui peut-être sollicite quelque chose de sa mère. Elle tient un lapin sur ses genoux, et une biche est à ses pieds qui lève la tête vers elle.

décor ornemental :
Frises d'oves et de palmettes sous la lèvre et entre les anses.

face A :
La scène développée sur l'ensemble de la panse, s'inscrit entre deux frises décoratives : une large frise de palmettes doubles et affrontées, en haut, une mince frise d'oves sur une frise plus large, de palmettes alternées avec des fleurs de lotus stylisées, en bas.

Mode d'acquisition : 
Donateur(s), testateur(s) ou vendeur(s) : 
Date de l'acte d'acquisition : 
1862
Ancienne(s) appartenance(s) : 
Numéro d'inventaire : 

De Ridder.422
Autre(s) numéro(s) : 

Luynes.731 (Inv.116)
Bibliographie : 

Beyond. Athènes : 2014, p.146, n°70.

Colonna, Cécile. De Rouge et de Noir. Les vases grecs de la collection de Luynes. Paris : 2013, n°79.

Denoyelle, M., Iozzo, M.. La céramique grecque d’Italie méridionale et de Sicile. 2009, p.114.

Trendall, A.D.. The Red-Figured Vases of Lucania, Campania and Sicily. Oxford : 1967, pp. 102-532.

De Ridder, A.. Catalogue des vases peints de la Bibliothèque nationale. Paris : Leroux, entre 1901 et 1902, n°422 p.312-314.

Département des médailles, pierres gravées et antiques – Description sommaire des Monuments exposés. Paris : AD. Lainé, 1867, n°732 p.158.



Powered by WebMuseo

Plan du site