logo de la BnF logo de la BnF
Médailles et Antiques de la Bibliothèque nationale de France
 
Désignation générale : 

plat
missorium

"Héraclès et le lion de Némée"

Création / Exécution : 

entre 4e siècle et 6e siècle

Précisions datation : 

Datation difficile. Attachement à la tradition antique, goût des détails, maladresse dans le rendu des volumes, de la musculature (passage jambes/torse d’Hercule) et dans le rendu de l’espace, proportions des personnages font hésiter entre une datation fin IVe et une date plus tardive, dans le cours du VIe siècle. Schéma très apprécié à l’époque romaine et hérité de l’art grec (ronde-bosse de Lysippe), en vogue dans l’Antiquité tardive, nota à partir du 4e siècle, cf. une composition très proche se retrouve sur une coupe en céramique sigillée (Mainz) de Tunisie, datée entre 350 et 430, (même position du lion, armes au sol, arbre), qui faisait probablement partie d’une série sur les travaux d’Hercule mais scène très célèbre, fréquemment reproduite, y compris dans les arts mineurs (lampes… cf. LIMC). La composition et la facture rapprochent le plat de pièces d’argenterie byzantines du 6e- début 7e, cf. un plat trouvé à Chypre, daté par des poinçons du règne d’Héraclius, sur lequel David abat un lion ; le traitement du pelage est nota très proche. 6e ? ? LIMC V, Herakles
Epoque/Style/Mouvement : 

romain tardif

Lieu de découverte : 
Date de découverte : 
avant 1771
Précisions sur la découverte : 

Découverte : dans la province de Massa Carrara? (Bracci en 1771). Selon Grivaud de la Vincelle en 1817, il aurait été trouvé "près de Strasbourg".
Matières et techniques : 

argent (soudure, repoussé ciselé, doré (technique métal), fonte à la cire perdue)

Mesures : 

H. 6.5 cm, D. 40 cm, Poids 3150 g

Description : 

Héraclès, de profil à droite, soulève de terre le lion de Némée, dont il maintient la tête contre lui, en l’étranglant. A gauche, un cratère posé sur un pilier. A droite, un arbre à feuilles pointues et petits fruits (olivier ?). A l’exergue les armes du héros : massue, arc et carquois. Plat fondu à la cire perdue, pied martelé et soudé par brasure. Petites traces de dorure sur la massue et dans la bordure.

Mode d'acquisition : 
Donateur(s), testateur(s) ou vendeur(s) : 
Date de l'acte d'acquisition : 
28/07/1890
Numéro d'inventaire : 

inv.56.345
Autre(s) numéro(s) : 

reg.L.2351
Bibliographie : 

Avisseau-Broustet, Mathilde, Colonna, Cécile. Le luxe dans l'Antiquité : trésors de la Bibliothèque Nationale de France [cat.exp.]. Gand : Snoeck, 2017, n°56, p.201-203.

Lapatin, Kenneth. The Berthouville Silver Treasure and Roman Luxury [cat.exp.]. Los-Angeles : 2014, p.89-105, fig.54; p.107-108; p.125; p.170.

La Rocca Eugenio. Aurea Roma : dalla città pagana alla città cristiana. L'Erma di Bretschneider, 2000, n° 108, p.488-489.

Durand, Jannic. Byzance - L’art byzantin dans les collections publiques françaises [cat.exp.]. RMN, 1992, p.110-111, n° 57.

LIMC V. 1990, p.29, Herakles, n°1967* (W. Felten).

Toynbee, Jocelyn Mary Catherine, Painter, Kenneth. "Silver Picture Plates of Late Antiquity: AD 300 to 700" in Archaeologia, CVIII, p.15-65. 1986, n°35, p.36.

Musso, Luisa. Manifattura suntuaria e committenza pagana nella Roma del IV secolo : indagine sulla lanx di Parabiago. Rome : 1983, p.71, 75, 106.

Calvi, Maria Carina. "Il piatto d'argento di Castelvint", in Aquileia Nostra 50, cols. 353-416. 1979, cols. 382-383.

Weitzmann, Kurt. Age of spirituality : late antique and early Christian art, third to seventh century. New-York : 1977, n°139, p.162-163 (Weitzmann).

Van Grunsven-Eygenraam, Mariette. "Heraclius and the David Plates" in Bulletin antieke Beschaving, 48, p.158-174. 1973, p.165, fig.7.

Volbach, Wolfgang Fritz. "Silber-und elfenbeinarbeiten vom Ende des 4. bis zum Anfang des 7. Jahrhunderts" in Beiträge zur Kunstgeschichte and Archäologie des Frühmittelalters, p.21-36. 1962, p.32.

Volbach, Wolfgang Fritz. Early Christian art. New-York : 1961, n°251.

Volbach, Wolfgang Fritz, Hirmer, Max. Arte palocristiana. Florence : 1958, n°251, p.92.

Matzulewitsch, Leonid. Byzantinische Antike. Studien auf Grund der Silbengefässe der Ermitage. Berlin : 1929, p.52-53.

Diehl, Charles. Jérusalem. Paris : 1921, p.92.

Bréhier, Louis. "Les trésors d'argenterie syrienne et l'école artistique d'Antioche", in Gazette des Beaux-Arts, p.189-190. 1920, p.190.

Venturi, Adolfo. Storia dell'arte italiana, I. Milan : 1901, fig.435.

Babelon, Ernest. Guide illustré au Cabinet des médailles et Antiques. Paris : Ernest Leroux, 1900, n°2875, p.18.

Odobesco, Alexandru Ionescu. Le trésor de Pétrossa. Paris : entre 1899 et 1900, fig.47.

Collection Eugène Piot - Antiquités. Paris : Typographie Georges Chamerot, 1890, n°257.

Piot, Eugène. "Sur un missorium de la collection de M. Eug. Piot" in Gazette archéologique, p.180-185, 317-318. 1886, pl.21.

Grivaud de La Vincelle, Claude-Madeleine. Recueil de monumens antiques, la plupart inédits et découverts dans l'ancienne Gaule. Paris : 1817, p.72-74, pl. VIII.

Bracci, Domenico Augusto. Dissertazione sopra un clipeo votivo spettante alla famiglia Ardaburia. Lucques : 1771, p.LXXIX.



Powered by WebMuseo

Plan du site