logo de la BnF logo de la BnF
catalogue
 
catalogue > Notice d'oeuvre
101a ; © Serge Oboukhoff ; © BnF-CNRS-Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès
101b ; © Serge Oboukhoff ; © BnF-CNRS-Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès
© Serge Oboukhoff ; © BnF-CNRS-Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès
© Serge Oboukhoff ; © BnF-CNRS-Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès
© Serge Oboukhoff ; © BnF-CNRS-Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès
© Serge Oboukhoff ; © BnF-CNRS-Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès
© Serge Oboukhoff ; © BnF-CNRS-Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès
Désignation générale: 

statuette

"Apollon "de Ferrare""

Création / Exécution: 

2e quart 4e siècle av JC

Matières et techniques: 

bronze

patine (noir)

Mesures: 

H. 27,2 cm

Description: 

Apollon (Aplu pour les Etrusques) debout, nu, la tête ceinte d’une couronne de laurier et les cheveux bouclés sur le front et sur la nuque. Il porte un collier auquel sont suspendues cinq bulles, dont trois rondes séparées par deux ovoïdes. Il appuie la main droite sur sa hanche. Sa chlamyde, enroulée autour de l’avant-bras, est mutilée. Au bras gauche, il porte un bracelet orné de cinq bulles rondes. Les pieds sont chaussés de hauts brodequins lacés sur le devant et ornés de festons. Une inscription de deux lignes, dans l'alphabet de l'Etrurie du Nord, descend le long de sa jambe gauche.

La statuette est décrite en 1574 dans la bibliothèque des ducs de Ferrare, dans la collection d’Alfonso II d’Este (1533-1597). Elle passa ensuite à Leyde, dans la collection de Neufville. De là, elle entra en 1739 dans le Cabinet du comte de Thoms. Selon Ernest Babelon, 1895, elle aurait été acquise par le Cabinet du Roi vers 1750. Cependant on n'en trouve aucune trace avant le début du 19e siècle. La collection Thoms ayant été acquise par le prince Guillaume IV d'Orange (cf. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9941941/f27.item), le bronze est probablement arrivé à Paris avec les saisies révolutionnaires des biens de la Maison d'Orange à la Haye en 1795.

Marques et inscriptions: 

jambe gauche 
inscription
Étrusque
Translitteration : mi : flereś : svulare : aritimi / fasti : ruifriś : trce : clen : ceχa
Traduction : Je (suis la propriété) de la divinité, ô Artémis Spulare, Fasti (épouse de) Ruifri (m')a donné pour son fils (traduction par Dominique Briquel)
sur deux lignes

Mode d'acquisition: 
Numéro d'inventaire: 
bronze.101

Autre(s) numéro(s): 
Chabouillet.2939

Bibliographie: 

Les Etrusques en toutes lettres. SilvanaEditoriale, 2015, p.117 n°44.

Etrusques. Un hymne à la vie [cat.exp.]. 2013, p.129 n°107.

Les Étrusques et l'Europe, catalogue de l'exposition, Paris, Grand Palais, 15 septembre - 14 décembre 1992 et Berlin, Altes Museum, 25 février - 31 mai 1993. 1992, p. 386, n°403.

LIMC II. 1984, p.352, Apollon/Aplu, n°124*.

Adam, Anne-Marie. Bronzes étrusques et italiques. 1984, p.166-167, n°244.

Pfiffig, A. J.. Religio etruscan. Graz : 1975, p. 253-255.

Hus, A.. Les Bronzes étrusques. Bruxelles : Latomus, 1975, p. 119, pl. 52.

Babelon, Ernest, Blanchet, Jules-Adrien. Catalogue des Bronzes Antiques de la Bibliothèque nationale. Paris : 1895, p.46-48, n°101, fig.101.

Chabouillet, Anatole. Catalogue général et raisonné des camées et pierres gravées de la Bibliothèque impériale. Paris : 1858, n°2939.

Montfaucon, B.. L'antiquité expliquée et représentée en figures. Paris : entre 1719 et 1724, t.III, IIe partie, p.268, pl.157 (https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1146202/f101.item).



Powered by WebMuseo

Plan du site