logo de la BnF logo de la BnF
catalogue
 
catalogue > Notice d'oeuvre
© Serge Oboukhoff ; © BnF-CNRS-Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès
Image Daguerre ; © Base Daguerre
Désignation générale: 

camée

"Vénus se regardant dans un miroir"

Création / Exécution: 

Italie, Latium, Rome (lieu de création)
2e moitié 1er siècle

Epoque/Style/Mouvement: 

époque romaine

Matières et techniques: 

sardonyx (brune et blanche, à deux couches, taille en camée, camée)

rubis

Mesures: 

H. 9,2 cm, l. 7,3 cm

Description: 

Vénus est debout, nue, les cheveux retenus par un bandeau, se regardant dans un miroir à manche, dont la surface réfléchissante est formée par un rubis taillé. Du bras gauche elle s’accoude sur une colonnette torse. Une légère draperie est enroulée autour des bras et des jambes. A ses pieds, deux colombes boivent dans une vasque.
Ce camée de grand format ornait un bras-reliquaire en vermeil offert en 1471 par le roi René, duc de Lorraine et sa seconde femme, Jeanne de Laval, à l’église Saint-Nicolas-de-Port près de Nancy. Il est envoyé au roi Louis XIV au début du XVIIIe siècle.
L’insertion d’une pierre précieuse semble un ajout médiéval. Ainsi l’inventaire des joyaux de la couronne de 1560 décrit-il, par exemple, une enseigne d’or « où il y a plusieurs figures et ung saphiz de couleur servant de fontaine» (n° 335) ou bien une « agathe où il y a une figure qui se mire dans un diamant » ( n° 355).

Mode d'acquisition: 
Donateur(s), testateur(s) ou vendeur(s): 
Date de l'acte d'acquisition: 
avant 1728
Numéro d'inventaire: 
Camée.42

Bibliographie: 

Babelon, Ernest. Catalogue des camées antiques et modernes de la Bibliothèque nationale. 1897, pp. 28-30.

Chabouillet, Anatole. Catalogue général et raisonné des camées et pierres gravées de la Bibliothèque impériale. Paris : 1858, n°38.

Marion du Mersan, Théophile. Histoire du Cabinet des Médailles, antiques et pierres gravées. Paris : 1838, p.110, n°46.

Marion du Mersan, Théophile. Notice des monuments exposés dans le cabinet des médailles, antiques et pierres gravées et dans la Bibliothèque royale. 1819, p.37.

Bretagne, Alexandre Marie Auguste. Le reliquaire de Saint-Nicolas du Port, Mémoires de la Société d’archéologie lorraine, 3e série, I,. 1873, p. 330-367
décrit dans l’inventaire de 1584 : deux grandes agathes, une grande figure au devant tenant un petit rubis en main.

Mentions légales

Powered by WebMuseo

Plan du site