logo de la BnF logo de la BnF
catalogue
 
catalogue > Notice d'oeuvre
© Serge Oboukhoff
© Serge Oboukhoff ; © BnF-CNRS-Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès
Désignation générale: 

pendant d'oreille

"Protome de lion"

Création / Exécution: 

Asie occidentale, Syrie (lieu de création)
300 av JC (vers)

Lieu de découverte: 
Matières et techniques: 

Or (jaune)

grenat

Mesures: 

H. 3,16 cm, D. 1,99 cm

Description: 

Torsade lisse fragmentaire se terminant par une colerette filigranée et un protome de lion dont les yeux et la langue sont en grenat.
Cette boucle d'oreille, aujourd'hui incomplète, était fermée par une deuxième tête de lion, plus petite, qui s'emboîtait dans l'extrémité inférieure du tube.
Ce type de boucles d'oreille à deux têtes de lion, d'une grande expressivité (gueule grande ouverte aux dents apparentes, langue tirée, plis du pelage sur le museau, yeux exorbités) rehaussée par l'ajout de pierres de couleurs, est généralement rattaché à la production tarentine, mais la provenance donnée par le duc de Luynes est ici la Syrie.

description technique :
Pendant composé de trois feuilles : une formant le tube, la seconde forme la collerette filigranée et la dernière la tête de l’animal.
Tube écrasé avec deux perforations soulignées d’un fils ronds tors roulé creux (usés) (Ep. : 0,33-0,35 mm). Une extrémité du tube est souligné d’un fil rond simple (Ep. : 0,5 mm) et l’autre d’une série de tresse de fil rond (Ep. : 0,3 mm) qui prend son départ par un fil ouvragé (Ep. : 0,6) soudé au-dessus des deux perforations.

Collerette à deux registres dans un cadres de fils rond fins (Ep. : 0,25 mm) et fils ouvragés épais (Ep. : 0,5-0,9 mm). Au niveau d’un registre, les fils ronds se rejoignent et forme un noeud sous le cou de l’animal (peu visible). Composition de type florale aérée réalisée en filigrane de fil ronds et ouvragés fins (Ep. : 0,27-0,4, autour de 0,3 mm).

Protomé réalisé par estampage très probablement dans une matrice et/ou à l’aide d’un poinçon. Très détaillé, tous les détails anatomiques sont précisés; finesse du décor. Quelques déchirures au niveau de la crinière. Traces de pointe mousse de reprise du décor.

Serti simple des yeux, serti dentelé de la langue et de l’ove au niveau de la tête avec des grenats.

Soudures aux sels de cuivre fines.

Mode d'acquisition: 
Donateur(s), testateur(s) ou vendeur(s): 
Date de l'acte d'acquisition: 
1862
Ancienne(s) appartenance(s): 
Numéro d'inventaire: 
inv.56.Luynes.492

Autre(s) numéro(s): 
Luynes.492 (Inv.116)

Mentions légales

Powered by WebMuseo

Plan du site