logo de la BnF logo de la BnF
catalogue
 
catalogue > Notice d'oeuvre
© Serge Oboukhoff ; © BnF-CNRS-Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès
© Serge Oboukhoff ; © BnF-CNRS-Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès
© Serge Oboukhoff ; © BnF-CNRS-Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès
© Serge Oboukhoff ; © BnF-CNRS-Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès
Désignation générale: 

statue

"Portrait de Tibère"

Création / Exécution: 

entre 14 et 37

Epoque/Style/Mouvement: 

romain impérial

Lieu de découverte: 
Date de découverte: 
1759
Matières et techniques: 

bronze (ronde bosse)

argent (yeux)

Mesures: 

H. 38 cm (sans socle)

H. 57 cm (avec socle)

Description: 

Cette tête de Tibère appartient à une statue en pied, non retrouvée, grandeur nature, qui devait être, plutôt que cuirassée, en toge, puisqu’à la base du cou une protubérance semble correspondre au rebord d’un drapé. L’empereur, tête nue, est aisément reconnaissable à sa coiffure, aux courtes mèches sur le front, et aux mèches longues dans le cou, à son nez busqué, ses lèvres minces, son menton fort, même si les traits sont adoucis et légèrement idéalisés. Le modelé sensible est d’une grande qualité, comme le travail de reprise à froid des détails gravés. Les yeux sont incrustés d’une lame d’argent, attestée par Caylus dans sa publication.
Ce portrait suit le type créé en 4 ap. J.C., lors de l’adoption de Tibère (né en 42 av. J.C.) par son beau-père, l’empereur Auguste. Seul portrait impérial en bronze retrouvé dans les îles Baléares, sa présence sur le forum de l’antique Mago, qui devient un municipe à l’époque flavienne, témoigne de la forte romanisation de la ville dès le début de l’époque impériale et en particulier sous le règne de Tibère (14-37).
Les traits empreints de maturité incitent à dater le portrait du règne même de Tibère.

Mode d'acquisition: 
Donateur(s), testateur(s) ou vendeur(s): 
Date de l'acte d'acquisition: 
1765
Ancienne(s) appartenance(s): 
Numéro d'inventaire: 
bronze.831

Autre(s) numéro(s): 
Chabouillet.3121 ; Caylus.VII.LXV.1-2

Bibliographie: 

Fundación La Caixa. El mundo romano en las Illes Balears. Barcelone : 2005

Aghion, Irène. Caylus, mécène du roi. Collectionner les antiquités au XVIIIè siècle. [cat.exp.]. Paris : 2002, p. 142, n°56.

Los Bronces romanos en Espana
[Exposition. Madrid, Palacio de Velazquez. 1990]. Madrid : 1990, p. 16, n° 54.

Balil, A. Busto del emperador Tiberio hallado en Mahon. Palma de Majorque : 1985

Polacco, L. Il Volto di Tiberio. Rome : 1955, p. 184, n°10.

Babelon, Ernest, Blanchet, Jules-Adrien. Catalogue des Bronzes Antiques de la Bibliothèque nationale. Paris : 1895, p. 362, n° 831, fig.831.

Bernoulli, J.J.. Römische Ikonographie. entre 1882 et 1894, II, p. 152, n°40.

Duruy, Victor. Histoire des Romains depuis les temps les plus reculés jusqu'à l'invasion des Barbares. Paris : entre 1879 et 1885, t. III, p. 694.

Chabouillet, Anatole. Catalogue général et raisonné des camées et pierres gravées de la Bibliothèque impériale. Paris : 1858, p. 527, n° 3121.

Marion du Mersan, Théophile. Histoire du Cabinet des Médailles, antiques et pierres gravées. Paris : 1838, p. 11.

Marion du Mersan, Théophile. Notice des monuments exposés dans le cabinet des médailles, antiques et pierres gravées et dans la Bibliothèque royale. 1819, p. 46, pl. VII, n°1.

Caylus, A.C de Tubières, comte de. Recueil d’ Antiquités égyptiennes, étrusques, grecques et romaines. Paris : Desaint et Saillant, entre 1752 et 1767, t.VII, p. 230-231, pl. LXV, n°1 et 2..

Base Caylus. [http://caylus-recueil.huma-num.fr/base/index.php?r=recueil/oeuvre/detail&id=2486].



Powered by WebMuseo