logo de la BnF logo de la BnF
catalogue
 
catalogue > Notice d'oeuvre
© BnF
© BnF
Désignation générale: 

phalère

Disque d'Auvers sur Oise

Création / Exécution: 

400 av JC (vers)

Epoque/Style/Mouvement: 

celte

Tène

Lieu de découverte: 
Date de découverte: 
1882
Matières et techniques: 

or

corail

émail

bronze

Mesures: 

D. 10 cm

Description: 

Le disque est constitué de deux plaques de bronze, dont l’une est ajourée et ornée d’un décor au repoussé, sur laquelle a été appliquée par estampage une feuille d’or également ajourée, aux bords repliés entre les deux lames de bronze. L’assemblage est maintenu par un rivet central, dissimulé par un gros cabochon émaillé de rouge. Deux autres petits rivets, sous les deux cabochons émaillés latéraux, fixaient l’ensemble sur un objet, peut-être en fer, au vu des traces de rouille. Le décor en léger relief dessine quatre doubles spirales sinueuses en forme de lyres, autour du bouton central, délimitant des palmettes à trois pétales allongés. Huit incrustations en corail, aujourd’hui très pâli, remplissent les évidements des spires, en forme de pétales, quatre autres, en bouton de lotus (l’une a disparu) formant un motif en croix.

Le décor exubérant de motifs végétaux stylisés, disposés de façon symétrique, à incrustations colorées, est caractéristique de l’art celtique de la fin du 5e siècle ou du début du 4e siècle avant J.-C. Le disque est un élément précurseur du « style végétal continu », ou style libre ou style de Waldagesheim (époque de la Tène) répandu jusqu’au Danube, peut-être mis au point et importé par les Celtes d’Italie.
L’utilisation de ce type d’ornement est incertaine et a pu varier. Il peut s’agir d’une phalère, servant à décorer l'équipement d'un guerrier ou le harnachement d'un cheval, mais d’autres possibilités ont été évoquées : médaillon central riveté au centre d’un plat de banquet, couvercle d’une corne à boire. La présence de restes de cuir au revers s'accorde cependant bien avec l'utilisation comme décor d'équipement militaire ou de harnachement. Toutes les plaques rondes de ce type ont été retrouvées dans des tombes de guerriers, notamment dans les régions rhénanes et dans l’Est de la France.
Ce disque a été trouvé fortuitement en 1882 par un cultivateur près du village d’Auvers-sur-Oise, au lieu-dit Les Rémys en creusant la cour de sa maison, avec divers débris d’armes et d’ornements en métal, dont une seconde plaque analogue mais fragmentaire, non conservés ; l’ensemble provenait d’une tombe mais l’absence de fouilles n’a pu permettre de connaître le contexte.

Mode d'acquisition: 
Donateur(s), testateur(s) ou vendeur(s): 
Date de l'acte d'acquisition: 
June, 1883
Ancienne(s) appartenance(s): 
Numéro d'inventaire: 
inv.56.322

Autre(s) numéro(s): 
reg.F.3399

Bibliographie: 

Duval, Paul-Marie. Carte archéologique de la Gaule. Paris : CNRS, Wabont (M.), Auvers-sur-Oise, in Carte Archéologique de la Gaule, Val-d’Oise, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris, 2006, p. 145-147..

Revue archéologique. Paris, 1992, 1, p. 174-176.

Eluère, Christiane. L’or des celtes. 1987, p. 137.

Duval, Paul-Marie. Travaux sur la Gaule (1946-1986). de Boccard, I, p.561-574.

Costa de Beauregard. Le torques d’or de Saint-Leu d’Esserant (Oise). Caen : 1906

De Witte, Jean-Joseph, baron, Lenormant, François. Gazette Archéologique. 1877, 1883, p. 340-347.



Powered by WebMuseo