logo de la BnF logo de la BnF
catalogue
 
catalogue > Notice d'oeuvre
© Base Daguerre ; © BnF
© Base Daguerre ; © BnF
Désignation générale: 

Scipion ou prêtre isiaque

"Tête d’homme chauve"

Création / Exécution: 

Afrique du nord, Egypte (lieu de création)
1er siècle av JC

Matières et techniques: 

grauwacke (ronde bosse)

Mesures: 

H. 24 cm, Poids 23 kg

Description: 

Tête d’homme chauve, le front marqué de trois rides, aux pommettes saillantes, aux lèvres minces encadrées de deux grandes rides. La présence de deux cicatrices, l'une en forme de croix au dessus de la tempe droite, une autre, verticale, au milieu du front, a conduit à l’identifier tout d'abord comme un portrait de Scipion l'Africain (Chabouillet, 1858, s'appuyant sur Winckelmann et Visconti). En effet de nombreux portraits de ce type, la tête marquée d'une cicatrice en forme de X, sont connus ( J. J. Bernoulli en liste quarante, Römische Ikonographie I, 1882, p. 36-44). L'abondance de ces représentations et le rapprochement avec un texte de Servius, le commentateur de Virgile (Ad Æn., X, 800), où il est dit que Scipion l’Africain avait reçu vingt-sept blessures ont appuyé cette identification. Ces bustes sont ensuite été identifiés comme ceux de prêtres isiaques. François Queyrel et Richard Veymiers y voient un portrait privé.

Mode d'acquisition: 
Donateur(s), testateur(s) ou vendeur(s): 
Date de l'acte d'acquisition: 
1840
Ancienne(s) appartenance(s): 
Numéro d'inventaire: 
inv.57.15

Autre(s) numéro(s): 
ancien n°4674; Chab.3290 J.Babelon.28

Bibliographie: 

Chabouillet, Anatole. Catalogue général et raisonné des camées et pierres gravées de la Bibliothèque impériale. Paris : 1858, p. 577 n° 3290.

Babelon, Jean. “La tête isiaque du cabinet des Médailles”, Monuments Piot, t. 38, p. 117 sq. 1941

Le mythe de Cléopâtre. Paris : 2014, p.95, n°40.

Queyrel, François. La sculpture hellénistique. I. Formes, thèmes et fonctions. Paris : Picard, 2016, pl. 10, p. 336.

Queyrel, François., Veymiers, Richard. "De « Scipion l’Africain » aux « prêtres isiaques » : à propos des portraits
au crâne rasé avec cicatrice(s)", dans Individuals and Materials in the Greco-Roman Cults of Isis. Agents, Images, and Practices. Brill, 2018, p.384-412.



Powered by WebMuseo