logo de la BnF logo de la BnF
catalogue
 
catalogue > Notice d'oeuvre
© Serge Oboukhoff ; © BnF-CNRS-Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès
© Serge Oboukhoff ; © BnF-CNRS-Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès
Désignation générale: 

pendant d'oreille (paire)

"Génie ailé"

Création / Exécution: 

Asie occidentale, Syrie (lieu de création)
3e siècle av JC

Epoque/Style/Mouvement: 

époque hellénistique

Lieu de découverte: 
Matières et techniques: 

Or (jaune foncé criard)

Mesures: 

H. 1,763 cm, l. 1,792 cm

Description: 

Génie ailé cambré fixé à une torsade de fils épais.

description technique :
Paire de boucles qui présentent des différences techniques notoires. La boucle en or plus foncé (inv.56.Luynes.469b) est refermée et semble moins lourde que l’autre.
Exécution différente qui se reconnaît dans les détails stylistiques des génies (forme, anatomie, accessoire, visage) présentant de légères différences.
Génies obtenus par fonte à cire perdue. Entre les ailes, sur le dos, a été fixé un tube épais qui vient appuyer sur la torsade de fils soudée derrière la tête. Ce moyen de rétention permet de renforcer la soudure de la torsade. La maquette en cire utilisée pour chaque génie est semble-t-il différente : production par le même artisan ou 2 artisans travaillant sur le même objet ou reproduction ultérieure ?
Le corps est orné d’un fil ouvragé fin souligné de granules.
Les pieds des génies reposent sur un socle taillé dans la cire; sur les mollets, est soudé une bélière circulaire en fil plat dans laquelle est introduite la pointe de la torsade.
Ep. fil ouvragé : - de 0,2 à 0,3 mm environ
Ep. granule : 0,5-1,02 mm

La torsade est formée de 4 ou 5 fils ronds (tors roulés probablement) épais enroulés les uns contre les autres et dont l’épaisseur diminue jusqu’à former une pointe (pour l’enfilage).
Le haut de la torsade est ornée d’une rosette en feuille d’or dont les pétales sont soulignés de fins fils ouvragés et dont le centre est orné d’un gros granule.
Sur l’une des deux boucles (la plus sombre), la torsade est moins bien formé, moins régulière et des traces de pinces sont repérables.
Ep torsade : 0,6-2,50/0,5-2,88 mm (boucle brillante)
Ep fil torsade : 0,8/0,9 mm

En général les soudures sont fines mais apparaissent débordantes à fort grossissement (apport de sels de cuivre trop important ?)

Mode d'acquisition: 
Donateur(s), testateur(s) ou vendeur(s): 
Date de l'acte d'acquisition: 
1862
Ancienne(s) appartenance(s): 
Numéro d'inventaire: 
inv.56.Luynes.469a

Autre(s) numéro(s): 
Luynes.469 (Inv.116)

Mentions légales

Powered by WebMuseo

Plan du site