logo de la BnF logo de la BnF
catalogue
 
catalogue > Notice d'oeuvre
1287b ; © Serge Oboukhoff ; © BnF-CNRS-Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès
© Gallica
Désignation générale: 

miroir

"Présentation d’Eros à Jupiter et Hélène et Agamemnon à Leuké"

Création / Exécution: 

320 av JC (vers)

Epoque/Style/Mouvement: 

étrusque

Lieu de découverte: 
Date de découverte: 
1833
Matières et techniques: 

bronze

patine (vert)

Mesures: 

D. 20,3 cm (sans manche)

H. 29,5 cm, Poids 848 g (avec manche)

Description: 

Le miroir dont le manche en matériau périssable a disparu présente au revers du disque autrefois poli, sur trois registres, un décor complexe à treize personnages, identifiés par des inscriptions gravées. C'est l'un des plus grands miroirs étrusques connus, et son décor est d'une exceptionnelle richesse. Dès 1834, le sujet principal de cette scène a été interprété comme la réconciliation d'Hélène et de son époux Ménélas, grâce à l'intervention de l'ombre d'Agamemnon, vêtu de son linceul.

décor principal, registre supérieur :
Hercule (Herclé) présentant un enfant ailé (Epiur) à Jupiter (Tinia). Ce dernier, au centre, est assis sur un trône richement orné. Son torse est nu mais ses jambes sont enveloppées dans une chlamyde ornée de broderies. Dans sa main gauche, il tient son foudre qui est appuyé sur son épaule. Ses pieds reposent sur un escabeau soutenu par deux sphinx. Sa tête, diadémée, est tournée vers la gauche, en direction de l'enfant (Epiur) porté par Hercule (Herclé). Le héros est diadémé, imberbe et nu. Il fait face au spectateur et regarde Jupiter. Il porte sa massue, appuyée sur son épaule de sa main droite et tient Epiur de son bras gauche couvert de la peau de lion. L’enfant est nu, ses ailes éployées. De part et d’autre de ce groupe central, sont représentées deux déesses assises sur des tabourets richement décorés. Celle qui est derrière Jupiter est une Vénus étrusque, Thalna. Un cygne est placé à ses pieds. Derrière Hercule est figurée une autre Vénus étrusque (Turan). Elle s’appuie de sa main droite sur un sceptre orné d’une grenade. Une branche de myrte est placée à ses pieds.

décor principal, registre inférieur :
Au centre Hélène (Elina), vêtue d’un riche costume phrygien est assise sur un trône orné de têtes de lions. Elle présente sa main à un homme barbu et richement vêtu qui arrive de la droite, Agamemnon (aχmemrun). Le roi de Mycènes a la tête couverte d'un pan de son manteau ou de son linceul. Entre eux, et faisant face aux spectateurs, est figuré Ménélas (Menle) simplement vêtu d’une chlamyde. Il s’appuie de sa main gauche sur une lance et tient une phiale dans sa main droite. De l’autre côté d’Hélène est représenté Pâris-Alexandros (elχsntre), à demi-nu, tourné vers la gauche. Il tient dans sa main droite une lance et s’avance vers Mean (divinité étrusque personnifiant la Victoire), qui lui présente une large bandelette. Une biche est debout à ses pieds. Derrière elle, se tient Aevas (Memnon ou Ajax) imberbe et nu. Il est simplement coiffé d’un bonnet phrygien. Derrière Agamemnon est représentée Lasa Thimrae qui tient un alabastre et un discerniculum.

décor principal, à l'exergue :
Lasa racuneta couchée sur un calice de fleur. Elle est nue et diadémée. Son cou est orné d’un collier et ses ailes sont éployées. Elle tient dans la main gauche, un alabastre, petit vase à parfums et dans la droite une aiguille à parfum.

Marques et inscriptions: 

registre supérieur 
inscription
Étrusque
Traduction : turan, hercle, epiur, tinia, talna

registre médian 
inscription
Étrusque
Traduction : aevas, mean, elchsntre, elanae, menle, achmemrum, lasa thimrae

registre inférieur 
inscription
Étrusque
Traduction : lasa racuneta

Mode d'acquisition: 
Donateur(s), testateur(s) ou vendeur(s): 
Date de l'acte d'acquisition: 
01/06/1836
Ancienne(s) appartenance(s): 
Numéro d'inventaire: 
bronze.1287

Autre(s) numéro(s): 
Chabouillet.3124

Bibliographie: 

Les Etrusques en toutes lettres. SilvanaEditoriale, 2015, p.71 n°21.

LIMC VIII. 1997, p.843, Menelaos/Menle (S), n°12 et p.407, Zeus/Tinia, n°77.

Van der Meer, Lammert Bouke. Interpretatio etrusca. Greek myths on Etruscan mirrors. Amsterdam : Gieben, 1995, p. 93, fig. 38.

LIMC VII. 1994, pp.900-901, Thalna, n°8.

LIMC VI. 1992, p.218, Lasa, n°4* et p.383, Mean, n°3.

LIMC V. 1990, p.216, Herakles/Hercle, n°153°.

LIMC IV. 1988, p.567, Helene/Elina, n°32°.

LIMC III. 1986, p.810, Epiur, n°1*.

LIMC II. 1984, p.174, Aphrodite/Turan, n°31.

LIMC I. 1981, p.272, Agamemnon, n°102, p.349, Aias II, n°115, p.521, Alexandros, n°106*.

Pfiffig, A. J.. Herakles in der Bilderwelt der etruskischen Spiegel. Graz : Akademische Druck, 1980, p. 82-83, fig. 25.

Hus, A.. Les Bronzes étrusques. Bruxelles : Latomus, 1975, p. 135-136, pl. 68.

Rallo, Antonia. Lasa. Iconografia e esegesi. Florence : Sansoni, 1974, n°13, pl. 26.

Rebuffat-Emmanuel, Denise. Le Miroir étrusque, d’après la collection du Cabinet des Médailles. Ecole Française de Rome, 1973, p.51-64.

Babelon, Ernest, Blanchet, Jules-Adrien. Catalogue des Bronzes Antiques de la Bibliothèque nationale. Paris : 1895, p.502-503, n°1287, fig.1287.

Chabouillet, Anatole. Catalogue général et raisonné des camées et pierres gravées de la Bibliothèque impériale. Paris : 1858, n°3124.

Briquel, Dominique. Catalogue des inscriptions étrusques de la Bibliothèque nationale de France. Paris : Bibliothèque nationale de France, 2024, n°25 p.152-167.

Bullettino dell'Instituto di corrispondenza archeologica. 1833, p.88 (découverte à Vulci).

Monumenti dell'Instituto archeologico di Roma. 2, 1834, pl.VI.

Mentions légales

Powered by WebMuseo

Plan du site