logo de la BnF logo de la BnF
catalogue
 
catalogue > Notice d'oeuvre
© Avisseau-Broustet, Mathilde
© Avisseau-Broustet, Mathilde
© Avisseau-Broustet, Mathilde
© Avisseau-Broustet, Mathilde
© Avisseau-Broustet, Mathilde
© Avisseau-Broustet, Mathilde
© Avisseau-Broustet, Mathilde
© Avisseau-Broustet, Mathilde
© Avisseau-Broustet, Mathilde
© Avisseau-Broustet, Mathilde
© Avisseau-Broustet, Mathilde
© Avisseau-Broustet, Mathilde
© Avisseau-Broustet, Mathilde
© Avisseau-Broustet, Mathilde
© Avisseau-Broustet, Mathilde
© Avisseau-Broustet, Mathilde
© Avisseau-Broustet, Mathilde
© Avisseau-Broustet, Mathilde
© Avisseau-Broustet, Mathilde
© Avisseau-Broustet, Mathilde
Désignation générale: 

"Dactyliothecae universalis signorum exemplis nitidis redditae chilias [-chilias altera] sive scrinium milliarium primum"

Création / Exécution: 

Philipp-Daniel Lippert (1702-1785)
Allemagne, Saxe, Leipzig (lieu de création)
1755

Matières et techniques: 

plâtre

Mesures: 

H. 48,5 cm, l. 37 cm, E. 20 cm

Description: 

Cette série de moulages de Philipp-Daniel Lippert (1702-1785) ne comporte que les deux premières boîtes, soit deux fois 1000 moulages en plâtre blanc, collés dans 19 tiroirs d'environ 50 empreintes chaque, numérotées. Chaque boîte, en forme de gros livre, porte le titre suivant : "Dactyliothecae universalis signorum exemplis nitidis redditae chilias [-chilias altera] sive scrinium milliarium primum [-secundum]". Le catalogue imprimé qui accompagnait les boîtes (probablement l'exemplaire du département Philosophie Histoire J 5507) liste les 2000 moulages, en précisant pour chacun le numéro, le sujet, le matériau de l'original, le possesseur et parfois une référence bibliographique, telle que Mariette, Gori.

Les deux boîtes ont été acquises par le Cabinet des Médailles en novembre 1796, par échange avec la Bibliothèque de Lille, contre les oeuvres complètes de Voltaire et de l'abbé Mably par Louis-Aubin Millin, conservateur au Cabinet des Antiques de 1795 à 1818, qui venait d’être nommé professeur à la chaire d’archéologie nouvellement créée à la Bibliothèque nationale. Dans son Introduction à l’étude des pierres gravées, publiée en 1796, Millin souligne combien les collections d’empreintes de pierres gravées sont « de la plus grande utilité pour l'étude de l'Histoire, celle des Arts et de toutes les parties de l'Antiquité », ajoutant que « la parfaite connaissance des pierres gravées ne peut s'acquérir que par l'usage et par une observation constante des empreintes, qu'il faut toujours préférer aux figures », c'est-à-dire aux gravures et images imprimées.

Mode d'acquisition: 
Donateur(s), testateur(s) ou vendeur(s): 
Date de l'acte d'acquisition: 
November, 1796
Ancienne(s) appartenance(s): 
Numéro d'inventaire: 
inv.55.716.1

Bibliographie: 

Sarmant, Thierry. Le cabinet des médailles de la Bibliothèque nationale, 1661-1848. Paris : 1994, p.234.

Philipp-Daniel Lippert (1702-1785). Dactyliothecae universalis signorum exemplis nitidis redditae chilias [-chilias altera] sive scrinium milliarium primum [-secundum]. Edidit Philippus Dan. Lippert. Leipzig : 1755



Powered by WebMuseo

Plan du site