logo de la BnF logo de la BnF
catalogue
 
catalogue > Notice d'oeuvre
© Base Daguerre ; © BnF
© Base Daguerre ; © BnF
Désignation générale: 

camée

"Auguste"

Création / Exécution: 

Dioscoride (attribué, graveur)
Italie, Latium, Rome (lieu de création)
entre 25 av JC et 20 av JC

monture :
France, Ile-de-France, Paris (lieu de monture)
4e quart 14e siècle

Epoque/Style/Mouvement: 

romain impérial

Matières et techniques: 

sardonyx (à deux couches, taille en camée, camée)

argent doré (monture)

saphirs (monture)

perles (monture)

cristal (monture)

paillon (rouge, monture)

Mesures: 

H. 4,9 cm, L. 4 cm, E. 0,6 cm
monture:Haut. max.: 8; longueur: 6.4

Description: 

Auguste est vu de profil à droite. Il porte une couronne faite de deux minces branches entrelacées, l’une de chêne, l’autre d’olivier, chacune ornée de feuilles et de fruits, et nouées ensemble sur la nuque par des bandelettes retombantes. Au globe de l’oeil convexe, le bord de l’iris est légèrement incisé; la pupille percée, assez grande, fut peut-être sertie d’une pierre. La monture qui l’entoure est composée de trois saphirs et de trois cristaux sur paillons rouges, alternant avec des troches de trois perles.

L'inventaire de 1534 de l'abbaye de Saint-Denis mentionne le camée sur le tombeau des Corps saints, où le voit l'érudit aixois Nicolas Fabri de Peiresc entre août 1605 et mai 1606. Lors d'une deuxième visite à l'abbaye, Peiresc signale que le camée a été déplacé et fixé au col du chef-reliquaire de saint Hilaire, réalisé en 1606. Il y restera jusqu'à la Révolution. Dom Doublet, en 1625, puis le livret de visite de l'abbaye de 1726, décrivent très précisément le camée (y compris la cassure du fond derrière la tête) et sa monture de saphirs, rubis doublets et troches de perles. Seize perles étaient présentes en 1726, l'une a disparu depuis.
Lors de la Révolution française, le camée est détaché du reliquaire (destiné à la fonte) et transporté au Cabinet des médailles.

Mode d'acquisition: 
Donateur(s), testateur(s) ou vendeur(s): 
Date de l'acte d'acquisition: 
30/09/1791
Ancienne(s) appartenance(s): 
Numéro d'inventaire: 
Camée.234

Autre(s) numéro(s): 
Chabouillet.190

Bibliographie: 

Giroire, Cécile., Roger, Daniel., La Rocca, Eugenio., Parisi Presicce, Claudio., Lo Monaco, Annalisa. Auguste [cat.exp.]. Paris : RMN-GP, 2014, p.118, n°80 (D. Roger).

Sena Chiesa, G.. Aquileia e la glittica di eta ellenistica e romana. Cammei ad Aquileia: una prima ricognizione, p.83-100.

Zwierlein-Diehl, Erika. Antike Gemmen und ihr Nachleben. de Gruyter, 2007

Vollenweider, M.-L.., Avisseau-Broustet, Mathilde. Camées et intailles, II, Les portraits romains du Cabinet des Médailles. Paris : Bibliothèque nationale de France, 2003, p.49-51, n°52.

Le trésor de Saint-Denis [cat.exp.]. Paris : RMN, 1991, p.282-284, n°61 M.L. Vollenweider, D. Gaborit-Chopin.

Megow, W.R. Kameen von Augustus bis Alexander Severus. Berlin : 1987, A.28.

Les fastes du gothique: le siècle de Charles V [cat.exp.]. 1981, n°169.

Montesquiou-Fezensac, Blaise de., Gaborit-Chopin. Le Trésor de Saint-Denis. Paris : Picard, 1977, I e II, n°328; III, p.02-103, pl. 91.

Evans, Joan. A history of jewellery. Londres : 1953, plate 10 b.

Furtwängler, Adolf. Die antiken Gemmen. Leipzig : 1900, III, p.317 sq., fig.161.

Babelon, Ernest. Catalogue des camées antiques et modernes de la Bibliothèque nationale. 1897, p.107-108, n°234.

Babelon, Ernest. La gravure en pierres fines, camées et intailles. Paris : 1894, p.212, fig.160.

Babelon, Ernest. Le Cabinet des antiques à la Bibliothèque Nationale : choix des principaux monuments de l'Antiquité, du Moyen-âge et de la Renaissance, conservés au département des médailles et antiques de la Bibliothèque nationale. A. Lévy, entre 1887 et 1888, p.180 et pl. XLIX.

Fontenay, E.. Les bijoux anciens et modernes. Paris : 1887, p.186.

Bernoulli, J.J.. Römische Ikonographie. entre 1882 et 1894, II, p.48.

Duruy, Victor. Histoire des Romains depuis les temps les plus reculés jusqu'à l'invasion des Barbares. Paris : entre 1879 et 1885, t.III, p.743.

Chabouillet, Anatole. Catalogue général et raisonné des camées et pierres gravées de la Bibliothèque impériale. Paris : 1858, n°190.

Lenormant, Charles. Trésor de numismatique et de glyptique, 20 vol. entre 1831 et 1850, p.9 et pl.V, fig.3.

Marion du Mersan, Théophile. Histoire du Cabinet des Médailles, antiques et pierres gravées. Paris : 1838, p.117, n°160.

Marion du Mersan, Théophile. Notice des monuments exposés dans le cabinet des médailles, antiques et pierres gravées et dans la Bibliothèque royale. 1819, p.15.



Powered by WebMuseo