logo de la BnF logo de la BnF
catalogue
 
catalogue > Notice d'oeuvre
© Gallica ; © BnF
© Gallica ; © BnF
Désignation générale: 

haut-relief

Masque de Peschawar ou Masque Court

"Masque de Shiva ou de Nâgarâja"

Création / Exécution: 

6e siècle

Lieu de découverte: 
Date de découverte: 
1834
Précisions sur la découverte: 
Dans ses souvenirs manuscrits sur les antiquités et la topographie de la région au Nord de Taxila, le général Court mentionne plusieurs beaux masques en bronze, dont seul celui-ci est parvenu jusqu'à nous (bibliothèque du Musée Guimet, avec un dessin du masque par le Général Court, n°39752). En 1834, Court fit des fouilles à Banamari, au sud de Peshawar, à proximité du stupa de Kanishka, où il mit au jour de nombreux fragments de statues de stuc, pierre et bronze

Matières et techniques: 

laiton (patine noire)

Mesures: 

H. 46 cm, l. 25,5 cm, Poids 4 730 g

Description: 

Masque de divinité en haut-relief avec 7 trous de fixation sur les côtés et le dessus de la tête. Visage aux yeux en amande, à demi fermés, aux pupilles incisées, oreilles au lobe étiré, barbe en pointe, petite moustache, les cheveux relevés en un chignon autour duquel s'enroule un cobra à trois têtes (Masque de Nâgarâja?). Une inscription en écriture brahmi ronde (en usage du 3e-4e siècle au 6e siècle), partiellement effacée, court sur le bord inférieur gauche : "Ceci est le don pieux de Cortaruna. Le seigneur Haradeva, Graghegutparmatoka" (lecture de G. Fussman).
La formule inscrite est typiquement boudhique, bien que Haradeva soit identifiable à Shiva. Le boudhisme n'a pas répudié les dieux de l'Hindouisme mais les a relégués à des rôles subalternes. La forte stylisation trouve des parallèles avec l'art boudhique du Gandhara.
Au revers, une étiquette porte l'inscription suivante : "tête antique découverte à Peshawer entre Caboul et Attock près du Haut Indus par M. le Gl Court".
Le masque passe pour avoir été offert par le Général Court à Louis Philippe. Il a cependant été apporté en France par le général Allard (1785-1839), au service de Ranjît Singh (1780-1839), chef sikh, raja du Pendjab, entre 1822 et 1839 et acquis le 18 août 1838 pour 1200 F de M. Meifredy, 27 rue du Mail, Paris, chargé d'affaires du général Allard

Marques et inscriptions: 

dédicace

Mode d'acquisition: 
Donateur(s), testateur(s) ou vendeur(s): 
Date de l'acte d'acquisition: 
18/08/1838
Ancienne(s) appartenance(s): 
Numéro d'inventaire: 
reg.C.59

Autre(s) numéro(s): 
AA.bronze.3

Bibliographie: 

Fussman, G. Le masque Court, une effigie en laiton de Siva au Gandhara. 1991, p.137-174.

The Crossroads of Asia. Cambridge : 1992, n°221, p.237-240.

Journal de la société asiatique du Bengale. 1836, p.468-482, pl. XXVI.

Revue de la Bibliothèque nationale de France. n°37, 1990, p.42-47.

Lafont, Jean-Marie. " Les Indo-Grecs. Recherches archéologiques françaises dans le royaume sikh du Penjab 1822-1843 ", Topoi. Orient-Occident. Paris : 1994, 4.1, p.9-68
https://www.persee.fr/doc/topoi_1161-9473_1994_num_4_1_1491#topoi_1161-9473_1994_num_4_1_T1_0014_0000
sur le royaume du Penjab de 1822 à 1843, les généraux Allard et lCourt.

Mentions légales

Powered by WebMuseo

Plan du site