logo de la BnF logo de la BnF
catalogue
 
catalogue > Notice d'oeuvre
© Serge Oboukhoff ; © BnF-CNRS-Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès
© Serge Oboukhoff ; © BnF-CNRS-Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès
Désignation générale: 

pendentif

"Panier avec fleurs et oiseau"

Création / Exécution: 

Italie (lieu de création)
Italie, Campanie, Nola (lieu de création)
3e siècle av JC

Lieu de découverte: 
Matières et techniques: 

Or (jaune foncé mat)

Mesures: 

H. 5,411 cm

Description: 

Panier fleuri avec un oiseau, accroché à une bandelette ouvragée avec fleur et sauterelle.

description technique :
Panier rempli d’une substance noire, bitume ?, qui permet de le renforcer et de fixer les fils qui se rejoignent en pointe au bas du panier. Formé d’une base de fil rond martelé roulé disposé verticalement et d’un réseau de fils plats assemblés à la manière d’un travail de vannerie (Ep. fil plat : 0,5 mm). Travail très précis. A la pointe du panier, les fils sont aplatis sur la surface noire et le bout est matérialisé par un gros granule d’or (Ep. granule panier : 1,66 mm). L’anse du panier est également en bitume recouvert d’un fil plat (Ep. anse : 1,20 mm).

Le haut du panier est garni d’une composition florale formée d’une dizaine de fleur de différente taille. Elles se constituent d’une feuille formant les pétales qui sont rehaussées de fil ouvragés et le centre est décoré d’un gros granules qui cache le fil rond tors roulé creux qui traverse la fleur (pas toujours) et qui constitue la tige. Qualité d’exécution pas toujours nette.
Ep. fil rond tors roulé : 0,3 mm
Au milieu de la composition, un oiseau surplombe. Il se compose de feuilles assemblées, avec les pattes et les détails anatomiques rehaussés de fil ouvragé.
Ep. fil ouvragés : 0,2 mm

Le panier est suspendu à une bandelette à double anneaux enroulés. L’exécution de celle-ci et les restaurations ultérieures indiqueraient un ajout pour redonner une fonction au panier (?).
Les fils des anneaux sont martelés grossièrement dans la bandelette, avec les traces laissées brutes et le fil mal enroulé. Il est habillé d’une grande fleur avec des pétales rectangulaires rehaussés de fil ouvragé, le centre est un fil rond enroulé sur lui-même et se terminant par une mini rosette de 7 granules fins (Ep. : vers 0,2 mm)
Une sauterelle y est aussi fixée. Celle-ci se compose de feuilles assemblées avec les détails anatomiques rehaussés de fils ouvragés. Méthode et qualité d’exécution similaires à celle de l’oiseau.

Ces éléments étaient fixés à la bandelette par un système de fil fixé à la bandelette, traversée par les socles des éléments, et qui reliait les éléments entre eux. Ce fil a subi une réparation importante à l’argent ou avec un alliage cuivreux au niveau des socles et de la bandelette.

Les soudures aux sels de cuivre sont assez fines, avec peu de débordements (quelques-uns sur la sauterelle).

Mode d'acquisition: 
Donateur(s), testateur(s) ou vendeur(s): 
Date de l'acte d'acquisition: 
1862
Ancienne(s) appartenance(s): 
Numéro d'inventaire: 
inv.56.Luynes.482

Autre(s) numéro(s): 
Luynes.482 (Inv.116)

Bibliographie: 

Schaer, Roland. Tous les savoirs du monde. Encyclopédies et bibliothèques, de Sumer au XXIe siècle [cat.exp.]. Paris : BnF, 1996, 332, n°161b.

Fontenay, E.. Les bijoux anciens et modernes. Paris : 1887, p. 114.



Powered by WebMuseo